• Comme il y a 2 ans, tout le monde a mis sa tenue maraîchine pour la foire des 4 jeudis de Challans. Il a fallu être très persévérants pour que Thomas accepte de mettre le chapeau. Alexis et Lucas avaient été pris en photo il y a 2 ans et étaient en pleine page à la une des journaux !! Mais cette année, pas de journalistes en vue.
    On a pu faire un tour de la foire avec Enzo dans une vieille poussette. Ils ont eu beaucoup de succès. Ce qui intéressait surtout les gars, c'était les tours dans la poule et le canard transformés en toboggan. Ils ont ensuite pu faire les jeux prévus pour les enfants avec cadeau en prime. Bien sûr, ils n'ont pas été très obéissants et il a donc fallu gronder une nouvelle fois.
    La foire à l'ancienne est vraiment très sympa à faire. Surtout que cette année, on a eu la visite d'une vieille locomotive à vapeur (j'en parlerais dans un prochain article). Et puis le temps était avec nous...

    votre commentaire
  • Enfin, depuis le temps que je voulais y aller, Michel m'emmène au passage du Gois pêcher des palourdes. D'abord, c'est quoi le passage du Gois ? En Vendée, l'île de Noirmoutier est reliée au continent par une route submersible qui ne se découvre que le temps de la marée basse. C'est une véritable attraction touristique avec tous les ans, des imprudents qui passent au dernier moment et se retrouvent coincés par la marée montante !! Mais c'est aussi un coin très réputé pour la pêche aux palourdes.
    Nous voilà donc partis avec le pique-nique en attendant que la mer se découvre. On se gare ensuite au milieu du Gois, et chacun y va de sa technique de pêche. La plus répandue : au râteau (celle de Michel). On ratisse, on ratisse et au petit bonheur la chance, on ramasse les palourdes. Ma méthode : au trou. On scrute le sable à la recherche des trous faits par les palourdes. Plus difficile, cette technique est tout de même plus sympa, moins agressive et on récupère des palourdes plus grosse. La preuve, sur la photo avec un échantillon de la pêche de Michel à droite et de la mienne à gauche. Il faut reconnaître que j'en ai pêché moins, mais elles étaient à la maille (être à la maille : grosseur à laquelle il est autorisé de ramasser les palourdes).
    On avait emmené les gars, mais très rapidement, ils ont trouvé la pêche ennuyeuse et voulaient repartir. Quand je vous dis qu'ils sont ch....

    votre commentaire
  • Alexis a retrouvé son cousin Lucas... Et c'est pas du gâteau pour nous !! Les deux ensembles, c'est une véritable tornade. Ils s'entendent très bien pour faire n'importe quoi et ne peuvent pas rester l'un sans l'autre très longtemps. C'est plutôt sympa que ça se passe bien entre eux deux mais pour nous, c'est pas tout simple. Les bêtises sont de mises, ils sont énervés comme des puces... Bref, ils s'éclatent et nous, on essaye de les canaliser (et c'est du sport surtout qu'il ne fait pas super beau !!).
    Et à deux, ils se croient plus fort et leur obéissance est très limitée. Donc, il faut sévir, punir, crier, se fâcher... Lucas boudent, Alexis pleure mais ça ne dure pas longtemps et en quelques minutes, c'est reparti de plus belle. Il faut bien qu'ils s'amusent !!

    votre commentaire
  • En balade à Pornichet pour faire un petit coucou à la famille Berlaud, un détour par le Bidule s'imposait. Mais c'est quoi le Bidule ? C'est devenu une institution à Pornichet !! A la base, il s'agit d'une cave à vin avec dégustation à deux pas de la gare. Mais maintenant, c'est le rendez-vous obligé pour savourer autour des barriques le bidule (vin rouge cuit) ou le muscat. Chacun emmène gâteaux apéros, saucissons, chips... L'ambiance est conviviale (surtout au fur et à mesure que les verres défilent !). Quand j'ai connu le Bidule, les gens s'entassaient jusque sur la voie publique au point de boucher la rue. Et malheur aux voitures qui essayaient tout de même de passer !!
    Maintenant, sécurité oblige, seule une partie de la terrasse est autorisée d'accès avec les verres. Ca a fait perdre un peu de son charme au lieu mais bon, l'ambiance est encore là. Le Bidule étant une cave, elle n'ouvre pas aux heures des bars. Donc, inutile de venir après 9h, c'est fermé. Je crois même que ça ferme dès 8h/8h30.
    Il y a quelques années, par prudence, on campait près de Pornichet pour ne pas avoir à ramener la voiture. Car on était nombreux et comme chacun payait sa tournée, on se retrouvait très rapidement à dépasser la limite autorisée !! Je crois que le record des filles était de 6 verres de muscat (mais dans quel état !!) et ne parlons pas des gars dont un fameux record de Romuald qui doit encore s'en souvenir !! (11 ou 12 ? Je ne m'en souviens pas !!). Bref, là, avec les enfants et la voiture a ramener, un verre était plus prudent... Mais le 16/08, il y a un rendez-vous Bidule avec les anciens collègues et là, on verra !!

    votre commentaire
  • La crémaillère d'Olivier (le frère de Stéphane) et Sylvie avait lieu le 26 juillet. Et merci monsieur météo, il a fait très beau. Car on était sur le terrain des voisins sous un chapiteau. Et si il avait plu, on se serait retrouvé entouré d'une mare de boue avec une bonne dizaine d'enfants courant partout. Ouf !!
    Des le départ, Thomas s'est pris d'une passion pour la tondeuse de Mathis. Toute la journée, il a passé son temps à la balader tout autour et gare à celui qui aurait eu l'idée de lui prendre. Alexis, Lucas et tous les cousins de Mathis ont passé leur après-midi à jouer ne pensant à manger que de temps en temps.
    Tout le monde a passé un excellent après-midi (merci le beauf, merci Sylvie) et certains ont arrosé plus que d'autre la nouvelle maison. Petite anecdote : Maryvonne a ramené Jean-Claude en voiture et celui-ci de remarquer : "tiens, tu arrives à conduire l'espace, toi ?" Et Maryvonne de répondre : "Oui, il faut bien !". Et Lucas, de derrière :"mais on est dans la twingo, papy !!".
    Et oui, le rosé est frais mais certains le sont moins... N'est-ce pas Olivier...  Mais en toutes circonstances, il pense à sa sécurité et prévoit le casque !!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique