• Petit après-midi plage à Saint-Felix avec la tribut de Christine... Et c'est l'occasion pour les enfants (et les grands) de tester leur dernier investissement : la slackline.

     

    Déjà, qu'est-ce que la slackline : "La slackline ou slack (fr. corde lâche) est une pratique sportive qui semble avoir été créée en Californie au début des années 1980. Il s'agit d'un exercice s'apparentant au funambulisme : au lieu de progresser sur un câble d'acier à l'aide d'un balancier, l'objectif est d'avancer sur une sangle légèrement élastique sans aucun accessoire. Cette sangle, d'une largeur variant de 19 mm à 50 mm, est tendue entre deux points d'ancrage tels que poteaux, arbres, murets, pitons d'escalade, ou même via des ancrages au niveau du sol et des supports en « A » pour élever la ligne. Cette polyvalence en fait un sport à pratiquer autant en milieu naturel qu'en milieu urbain." source Wiki

     

    La plage de St Félix se prète parfaitement à la pratique du slackline car il y a beaucoup d'arbres où on peut fixer la sangle. Donc, nous avons laissé Laurent installer le matériel et c'est parti !! Pour commencer, il est plus prudent de se faire aider...

     

    Octobre13 1054 Octobre13 1058
     Octobre13 1063  Octobre13 1064

     

    Octobre13 1065

     

    D'autres se lancent sans aucune aide, avec plus ou moins de succès !!

     

    Octobre13 1060 Octobre13 1056

     

    Octobre13 1055

     

    A force, on assiste à de jolies démonstrations.

     

    Octobre13 1059 Octobre13 1066

     

    Et comme dans tout sport, il y a les free-lance... Les stylés... Les top of the top !!

     

    Octobre13-1072.jpg

     

    Octobre13-1073.jpg Octobre13 1069

     

    Octobre13 1067

     

    Quant à Christine et moi, telles des amazones, personnalisation de la légèreté et de l'équilibre parfait, nous avons bondi de sangle en sangle comme de jolies petites fées des forêts... Quel dommage, personne n'a pris de photos... C'est bête hein !!

     

    En tout cas, le slackline est un excellent exercice qui fait travailler l'équilibre mais aussi tous les muscles du corps de façon ludique... Bon il va falloir encore un peu de pratique pour y arriver !!


    14 commentaires
  • rose.JPG


    10 commentaires
  • J'ai une addiction terriblement prononcée... Non, je ne consulte pas car cette addiction est totalement assumée. Je suis livrovore, bouquinophile, romanmaniac !!

    - Bonjour, je m'appelle Géraldine, et je suis droguée de lecture.

     

    Même si les effets secondaires ne sont pas dramatiques, il y en a un qui est quelque peu "encombrant". Plus on lit, plus on a des livres... Et tous ces livres, au bout d'un moment, prennent de la place (les étagères n'en peuvent plus ! Et il y en a encore dans la chambre...)

     

    Juillet13-3551.JPG

     

    Alors oui, on peut aussi s'inscrire à la bibliothèque. Mais il y a plusieurs raisons qui font que je ne peux absolument pas envisager cette solution :

     

    1. les horaires : bon en même temps, celle de Baie-Mahault ferme le mercredi et vendredi à 17h50 et est ouverte le samedi

    2. l'organisation : il semble que le prêt et le retour des livres ne se fassent pas sans quelques couacs.

    3. les horaires et l'organisation : pour une addict comme moi, il est inenvisageable de tomber en panne de bouquin. Et si je finis un bouquin un dimanche... Aaaaaah le drame !!! Il faut attendre le mercredi soir pour aller en chercher un autre... Aaaaaaah c'est même pas possible !! Je peux alors tomber en pleine crise de manque et devoir, au pire du pire, me rabattre sur les notices des appareils électroménagers !!

     

    Il y avait bien une solution : le liseuse. Mais en tant que respectueuse des livres, je ne me voyais pas passer au numérique. Être une livrovore c'est aussi :

     

    - la sensation et l'odeur des pages d'un bouquin

    - la possibilité de regarder vite fait combien de pages il reste avant la fin du chapitre

    - la beauté d'une jolie couverture...

     

    Donc, comme beaucoup, il était hors de question que je passe au numérique. Oh non, vade retro numériquas... La technologie, c'est tabou...

     

    Et puis, marre de ne pas toujours trouver le dernier tome d'une série, marre de payer les livres plus cher, marre de voir les bouquins prendre l'humidité...

     

    J'ai craqué !! Oui j'avoue : je suis passée du côté obscure...

     

    Juillet13 3543

     

    Et vous savez quoi ? Je sais, c'est mal, mais je vous l'avoue : j'adoooore !! Même pas honte... J'ai même acheté une jolie pochette pour la protéger.

     

    Juillet13 3549

     

    Alors premier bilan après 3 livres numériques :

     

    1. la légèreté : parce que si vous êtes comme moi et que vous aimez les gros pavés, vous devez connaître le mal aux bras à force de tenir le bouquin en l'air voir le risque de se faire assommer en cas d'endormissement brutal !!

     

    Juillet13 3547

     

    Que le bouquin fasse 100 pages ou 1183 pages (pour les connaisseurs : Le Fléau de Stephen King. Génial mais tellement lourd et encombrant !!), qu'il soit en poche ou en broché. Le poids reste le même ! Vous avez déjà essayer de tenir un bouquin d'une seule main pendant plus de 10 mn ? Là, avec ma liseuse, trop facile !!

     

    2. L'encombrement : dans la suite du point 1, comment emmener mon gros pavé avec moi dans mon sac sans avoir le cabas à roulette ?

     

    Juillet13 3548

     

    Avec la pochette, la liseuse fait exactement le même format qu'un livre de poche. Donc plus la peine d'anticiper avant un départ en vacances sur la prochaine lecture à entamer. Quelque soit la taille du roman, il rentrera dans les valises !

     

    On peut même en emmener plusieurs : même format, même poids à la fin !

     

    3. Les options de lecture : type de police, grosseur, luminosité... On peut moduler pour un meilleur confort de lecture. Et l'éclairage n'est pas du tout agressif pour les yeux.

     

    Juillet13 3546

     

    On peut aussi tourner les pages en effleurant la liseuse comme un vrai livre ou juste par une petite touche sur le bord de l'écran.

    La liseuse calcule aussi le temps de lecture et nous indique ainsi le temps restant pour finir un chapitre ou le livre entier.

     

    4. L'achat facilité : la liseuse est en wifi. Du coup, dès que j'ai fini un bouquin, en un clic je peux en choisir un nouveau et le télécharger directement. On peut trouver des livres gratuits mais aussi à tous les prix. Petit bémol, certains romans déjà sortis en poche restent à un prix supérieur (moins qu'un broché mais beaucoup plus cher qu'un poche).

     

    Vu comme ça, on ne peut hésiter, c'est idyllique ! Non, il y a pour moi un inconvénient majeur : on ne peut plus prêter ses bouquins aux copines... Et ça, c'est super dommage !

     

    Et attention à la batterie ! Il n'y a rien de plus terrible que de tomber en panne à quelques lignes de la fin du roman !

     

    Bref, testé et adopté ! Le côté obscure a eu raison de moi !!


    30 commentaires
  • Non mais franchement, elle est où la fille qui tient ce blog ? Parce que là, c'est le vide total !!! Sans rire, elle n'a plus rien à dire ou quoi ? Je ne sais pas si il y a encore du monde qui passe par là mais faut avoir bien du courage parce que côté nouveautés, tu repasseras !

     

    Bon, il paraît qu'elle va se reprendre en main mais elle se met une grosse pression. Elle a prévu de publier un article par jour mais qui ne sera pas toujours une long article. Ca pourra être :

     

    • juste une photo
    • une réflexion du moment
    • un truc qu'elle a lu/écouté/testé/goûté
    • une anecdote

     

    Mais il y aura aussi toujours les sorties.

     

    Hé ouais, elle a envie que ce blog vive parce qu'elle y tient... Faudra être indulgent si elle loupe des jours, hein ? Et puis aussi sur les photos car parfois, ça sera pris avec son téléphone alors la qualité sera bof bof.

     


     

    Le changement c'est maintenant lundi...


    30 commentaires
  • Une autre particularité du Zoo de Miami, c'est la présence de tout un tas d'animaux qu'il est assez rare de croiser dans la nature malgré leur côté sauvage. Nous avons eu la chance de pouvoir les approcher de très près et ils ont bien voulu se laisser photographier.

     

    Saurez-vous les reconnaître ?

     

    zoo 2525

     

    zoo 2640
    zoo 2641

     

    zoo 2570

     

    zoo 2649 zoo 2648

     

    zoo 2650

     

    Celles-ci je les trouve limite de mauvais goût...

     

    zoo 2652 zoo 2653

     

     

    Le zoo offre aussi la possibilité de se faire prendre en photo directement au contact des animaux, même les plus dangereux !!

     

    zoo 2461

     

    zoo 2518

     

    zoo 2620

     Bien sûr qu'elle est dangereuse elle aussi !!

     

    Taty a essayé de se faire un copain mais il est resté de marbre malgré ses avances !!

     

    zoo 2459

     

    On a de quoi rigoler au zoo !!


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique